Secrets d’une chaise aussi célèbre que la chaise Eames DSW

Parmi les grands designers qui ont marqué l’après-Seconde Guerre mondiale, nous pouvons citer Eero Saarinen qui a plusieurs fois travaillé avec Charles Eames, le créateur de la chaise Eames DSW et d’autres meubles incontournables. C’est en 1956 qu’Eero Saarinen propose à sa maison d’édition une chaise qui va changer la perception que l’on avait des chaises à cette époque : il s’agit de la Tulip Chair. En voulant associer l’utile à l’agréable, Eero Saarinen a eu l’idée de concevoir une chaise faite d’une seule pièce au niveau des pieds, au lieu de quatre comme les chaises conventionnelles, ce qui n’avait encore jamais été fait. De plus, Saarinen choisit d’innover et de concevoir sa chaise avec de nouveaux matériaux comme la fibre de verre, alors qu’à cette époque toutes les chaises étaient fabriquées en bois. C’est ainsi que l’aventure de la chaise tulipe commence, il est temps de concrétiser les idées qui ont déjà germé dans l’esprit du grand designer.

Lorsque la chaise tulipe a été présentée au grand public et aux professionnels, les passionnés de design et d’innovations ont beaucoup apprécié le modèle et voulaient en faire l’acquisition. Au début de la production, les techniciens ont fait face à quelques difficultés pour obtenir la qualité attendue. Les premiers modèles produits ne sont pas suffisamment résistants et l’assise se casse à la base quand on s’assoit. Il devient presque obligatoire pour Saarinen de revoir son modèle, c’est de cette manière qu’il rajoute de l’aluminium, qui est plus léger, que l’on manie plus facilement et qui s’avère être plus résistant. L’atout supplémentaire est que l’aluminium vient épouser la forme de la coque du siège sans difficulté. Quant à la chaise Eames DSW, elle n’a pas connu ces difficultés, car elle est principalement constituée de plastique et de bois au niveau des pieds.

Pour donner plus de confort à la chaise, Eero Saarinen a une idée de génie, il ajoute un coussin à l’assise, un coussin recouvert de tissu et fixé sur l’assise avec une bande velcro. Le coussin est disponible en diverses couleurs comme le bleu, le rouge ou l’orange. C’était une première à cette époque, une révolution supplémentaire. Autant Charles Eames a innové avec la chaise Eames DSW, autant Eero Saarinen l’a fait avec la tulipe. L’innovation ne s’arrête pas là, il va plus loin avec le pied tulipe. Désormais ce pied est utilisé sur toutes les créations du designer, comme les tables, les fauteuils, etc. Cette période marque une rupture avec ce qui se faisait à la fin des années 1950.